Huawei Huawei P Smart Plus Marques Produits Smartphones Technology Tests

Test du Huawei P smart+ : un Huawei P20 plus accessible encore

Test du Huawei P smart+ : un Huawei P20 plus accessible encore

Huawei rajoute à son portfolio le Huawei P sensible+, connu sous le nom de Huawei Nova 3i en Chine, premier smartphone à être équipé du Kirin 710. Mais que donne ce nouvel appareil milieu de gamme ? Voici notre avis complet et détaillé !

Fiche method

Modèle Huawei P sensible Plus Model de l’OS Android eight.1 Interface Emotion UI Taille d’écran 6,three pouces Définition 2340 x 1080 pixels Densité de pixels 409 ppp SoC Kirin 710 à 2,2GHz Processeur (CPU) ARMv8 Puce Graphique (GPU) Mali-G51 MP4 Mémoire vive (RAM) four Go Mémoire interne (flash) 64 Go MicroSD Oui Appareil photograph (dorsal) Capteur 1:16 Mégapixels, Capteur 2: 2 Mégapixels Appareil photograph (frontal) Capteur 1 : 24 Mégapixels, Capteur 2 : 2 Mégapixels Enregistrement vidéo 1080p Wi-Fi Oui Bluetooth four.2 + A2DP + LE + apt-X Réseaux LTE, HSPA, GSM Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) SIM 2x nano SIM NFC Non Ports (entrées/sorties) microUSB Géolocalisation Oui Batterie 3340 mAh Dimensions 157,6 x 75,2 x 7,6 mm Poids 169 grammes Couleurs Blanc, Noir, Violet Prix 299€ Fiche produit

Ce check a été réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque.

Design

Ce Huawei P sensible+ n’est pas des plus originaux, et pour trigger : il ressemble à quasiment tous les smartphones Huawei et Honor sortis cette année. La face avant fait par exemple directement penser au Huawei Mate 20 Lite récemment sorti, puisque celui-ci dispose d’une encoche peu ou prou tout aussi grande et à peu près la même taille de bordures autour et en dessous de l’écran.

Les tranches sont elles aussi parfaitement similaires, avec les touches de quantity et de verrouillage mises sur la tranche droite et la tranche gauche ne disposant que de la trappe Twin SIM / SIM + micro SD. En haut, seul le micro de réduction de bruit est présent, tandis que le bas accueille une prise jack, le port de cost en micro USB et une distinctive grille haut-parleurs.

Le dos en verre est là encore connu, bien qu’il s’apparente bien plus à un Huawei P20. De ce fait, son double capteur (relativement protubérant qui plus est) se situe en haut à gauche de l’appareil, tandis que le scanner d’empreinte est situé au centre, là où le doigt vient naturellement se reposer.

Toujours comme le P20, la marque et les caractéristiques de l’appareil photograph sont orientées pour être lisibles en mode portrait lorsque l’on prend une photograph. Ainsi, et particulièrement dans le coloris noir que nous testons, le P sensible+ ne type pas vraiment du lot. Ce n’est pas un mal en soi, puisque les designs des appareils cités sont réussis, mais il n’encourage pas grand-chose non plus. Tant qu’il est de bonne facture, ce qui est le cas, nous n’en tiendrons bien sûr pas rigueur outre mesure.

Écran

Le Huawei P sensible+ s’équipe d’un grand écran IPS LCD de 6,three pouces de diagonale en définition Full HD+ et au ratio 19,5:9. Il s’agit là de son plus grand argument selon la marque, qui cherchait à couvrir la demande en grands téléphones sur l’entrée/milieu de gamme.

Sur ce level, le téléphone ne déçoit pas. L’écran est très lumineux, les couleurs vibrantes et le contraste ne manque pas. Le rendu est tout de même assez froid, comme il est coutume désormais sur les smartphones. Cependant, l’interface EMUI prévoit toujours un réglage personnalisé permettant de revenir à des couleurs plus naturelles.

Notez d’ailleurs que, comme tous les smartphones Huawei récents, il vous est offert la possibilité de cacher l’encoche par le biais d’une astuce logicielle.

Logiciel

Le Huawei P sensible+ est disponible directement avec EMUI en model eight.2 basé sur Android eight.1 Oreo. Le patch de sécurité fourni est celui de juin 2018, soit un peu en retard sans être catastrophique pour un appareil de milieu de gamme.

L’expérience est… telle qu’on l’a vue et revue sur les appareils de la marque, nous n’allons pas le cacher. Il vous est attainable d’activer ou non un tiroir d’purposes, de profiter ou non de l’encoche, d’activer ou non la reconnaissance faciale, de personnaliser un most votre téléphone avec un magasin de thème et trouver des tonnes et des tonnes de réglages précis pour parfaire votre expérience.

Toujours la même rengaine donc, avec toujours les mêmes défauts : un design d’interface plutôt vieillissant, et des menus qui peuvent paraître un brin fouillis parfois. On rajoute à cela, pour le milieu de gamme, de nombreux jeux et purposes préinstallés et nous avons… EMUI eight.2 ! Une interface serviable, un suivi très bon, mais rien de folichon ou qui donne vraiment envie d’avoir le téléphone pour ses atouts logiciels. Ça fait l’affaire, c’est tout ce qu’on demande, mais ce n’est pas très transcendant.

Performances

Pour s’assurer de belles performances, le Huawei P sensible+ s’équipe du tout nouveau Kirin 710 couplé à four Go de RAM. Le nouveau SoC milieu de gamme de HiSilicon se veut être le successeur du Kirin 659, disponible sur le P sensible classique et qui a fait son temps.

Sur les tâches classiques du quotidien, celui-ci fait largement l’affaire et il n’existe pas de second où le smartphone perd en fluidité ni même ne peine à passer d’software en software. Pas de souci donc.

  Huawei P sensible+ Huawei Mate 20 Lite Honor 10 Nokia 7+ SoC Kirin 710 Kirin 710 Kirin 970 Snapdragon 660 AnTuTu 7.x 138 080 137 975 197 690 140 565

Sur Area of Valor, le jeu ne permet pas de débloquer le compteur de FPS. En réglage regular, il offre un 30 FPS absolument parfait, sans aucune chute qu’importe la teneur de la partie.

PUBG Cellular est un brin différent. Le jeu se lance en réglage moyen, mais n’est pas extrêmement secure. S’il est tout à fait jouable de la sorte, on conseillera tout de même de baisser les graphismes pour avoir la meilleure expérience attainable.

Sans être un foudre de guerre, le Huawei P sensible+ a au moins le mérite de ne pas trop chauffer au cours de tous ces exercices. La dissipation de la chaleur est qui plus est très rapide.

Appareil photograph

Capteurs photograph arrière

Le Huawei P sensible+ s’équipe à l’arrière d’une configuration double : le premier capteur est un 16 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.2, couplé à un capteur de 2 mégapixels simpliste servant à détecter la profondeur de champ.

En pleine lumière avec un beau soleil, le Huawei P sensible+ régale. Le niveau de détail est vraiment très bon et les couleurs sont bien conservées. La plage dynamique est également bien conservée malgré le soleil en pleine face : les photographs sont plus qu’agréables.

En intérieur et en basse luminosité, le constat est plus mitigé. Les couleurs sont plutôt bonnes, mais le bruit vient énormément détériorer le piqué last de l’picture. Malgré tout, les plages dynamiques sont assez bien supportées, faisant qu’il est toujours attainable de réaliser de beaux clichés. L’IA aide à rebalancer l’picture, mais pressure toujours plus de bruit en contrepartie.

Capteurs photograph avant

À l’avant, nous avons une nouvelle fois le droit à une configuration double : le capteur principal est un 24 mégapixels à objectif ouvrant en f/2.zero, tandis que le second est une nouvelle fois un easy capteur de 2 mégapixels pour la reconnaissance de profondeur.

Celui-ci est également très bon. En plein jour, les couleurs sont très bien conservées et les détails plus que présent, donnant un piqué général de l’picture wonderful. En intérieur, le rendu est une nouvelle fois bon avec une très bonne conservation des détails, même si la stability des blancs peut parfois rendre l’picture un poil trop claire. Enfin, en basse luminosité, c’est une bonne shock : si le bruit vient fortement nuire à la netteté et aux détails de l’picture, le rendu last est tout de même plus qu’utilisable grâce à une bonne conservation générale des couleurs.

Consideration toutefois : une petite latence apparaît parfois à la seize, faisant que quand bien même l’appareil semble avoir pris la photograph, une demi-seconde supplémentaire est demandée pour finaliser le tout. De ce fait, il m’est arrivé de prendre énormément de photographs où j’ai les yeux fermés, pensant que la photograph était prise. C’est un petit level faible à considérer.

Mode portrait

Double capteur aidant, un mode portrait est disponible aussi bien à l’avant qu’à l’arrière sur les deux appareils. Il vous permet de définir le niveau de flou avant seize, tout autant que des effets d’éclairage studio. Ces derniers sont bien inutiles et fonctionnent plutôt mal, ce qui est aussi le cas sur le haut de gamme : la technologie elle-même n’a simplement pas grand intérêt.

En se concentrant simplement sur le bokeh, la détection des bords est plutôt réussie, qu’importe qu’il s’agisse du capteur avant ou arrière. La délimitation du sujet est toujours perfectible, mais le rendu last reste tout à fait acceptable surtout en considérant un partage sur les réseaux sociaux mobiles plutôt qu’une utilisation professionnelle.

Intelligence artificielle

L’appareil photograph du Huawei P sensible+ profite lui aussi de l’intelligence artificielle pour améliorer dynamiquement vos pictures… du moins, sur le papier.

Dans les faits, celui-ci est assez mal calibré et vient donc moins améliorer vos photographs que les rendre surréalistes au potential. Il améliore les choses en circumstances de basse luminosité, mais peut-être devriez-vous éviter de l’activer lorsque les circumstances de prise de vue sont déjà bonnes : il ne fera que saturer au most les couleurs et les teintes.

En tout cas, la différence est palpable et semblable à un filtre Instagram mal maîtrisé : on le trouvait un peu trop agressif sur le Honor 10, il est encore un cran au-dessus sur ce Huawei P sensible+. Votre attrait pour le résultat ultimate dépendra évidemment de vos goûts, mais vous êtes au moins prévenus.

Autonomie

Pour s’assurer une bonne autonomie, le Huawei P sensible+ intègre une batterie de three 340 mAh. Le chargeur fourni est un 5V tout à fait classique.

À l’utilisation, il s’en tire avec les honneurs. Si l’on despatched que ce n’est pas un monstre d’autonomie, il offre tout de même de quoi tranquillement terminer sa journée sans se stresser, même avec une utilisation mixte net/réseaux sociaux/jeux.

Sur notre check d’autonomie Viser personnalisé, on retrouve le même constat. En tenant eight heures et 18 minutes, il s’inscrit tout simplement dans la moyenne basse constatée cette année sur le marché. Il y a bien pire, mais il pourrait clairement faire mieux au vu des résultats des autres smartphones de cette année.

Concernant la recharge, le chargeur inclus fait son workplace… pour peu que vous soyez affected person. Le téléphone n’aura récupéré que 24 % de batterie en 30 minutes (de 20 à 44 %), pour une recharge totale aux environs de 2 heures.

Galerie photograph

Prix et date de sortie

Le Huawei P sensible+ est d’ores et déjà disponible, uniquement en ligne, au prix de 299 euros. Il est vendu en deux coloris : noir, et « violet irisé » soit un dégradé de bleu et de violet.

Où acheter le Huawei P sensible Plus au meilleur prix ?

Test Huawei P sensible+ Le verdict

Le P sensible+ est assez élégant, agréable en essential et respire la qualité de fabrication. Il est cependant extrêmement semblable à ses frères de la marque, faisant qu’il ne type pas du tout du lot.

Son grand écran est confortable et très agréable à regarder, et EMUI permet de le régler précisément afin de retrouver des couleurs plus naturelles au besoin.

Android eight.1 Oreo, EMUI eight.2, et patch de sécurité un brin en retard. Rien de plus, rien de moins : la formule Huawei se copie/colle encore une fois sur un autre téléphone, avec quelques purposes publicitaires notables tout de même.

Le Kirin 710 fait tout à fait l’affaire et a le mérite de chauffer très peu même en utilisant des jeux 3D gourmands. Le tout est très secure, mais on aurait aimé apprécié un GPU un peu plus puissant.

À l’arrière comme à l’avant, les capteurs photograph du Huawei P sensible+ sont capables de faire de très bonnes pictures pour peu que l’on apprenne à jongler quelque peu avec son IA.

L’autonomie du Huawei P sensible+ ne casse pas des briques, sans être mauvaise. Sa recharge reste tout de même assez lente pour un téléphone vendu à ce prix.

Le Huawei P sensible+ récolte un petit huit, et pour trigger : il n’est pas mauvais, mais n’est pas transcendant non plus. Il s’agit d’un de ces téléphones qui n’a pas vraiment d’énorme défaut, mais qui n’est pas pour autant enthousiasmant : un modèle de plus, en somme.

Son appareil photograph est plutôt bon, mais souffre quelque peu en basse luminosité et son intelligence artificielle est… discutable. L’autonomie passe, mais n’est pas extraordinaire et la cost longue. Son écran est bon, mais pas au level d’émerveiller. Son design est réussi, mais peu différentiable des autres smartphones Huawei. Et j’en passe…

Si vous cherchez une grande diagonale d’écran à prix relativement attractif, il pourrait vous séduire. Sachez juste qu’il ne brillera jamais nulle half, mais ne vous décevra pas non plus.

  • Factors positifs

    • Bon écran très giant
    • Le Kirin 710 maîtrise sa chauffe
    • Appareil photograph très bon avec beaucoup d’choices
    • (prise jack)
  • Factors négatifs

    • Autonomie à améliorer
    • Cost lente
    • IA photograph discutable
    • Prise micro-USB
P smart Plus